Alors…

Des diarrhées, des turistas, des fièvres

Des chutes qui font des entorses, des plaies ouvertes ou bien des otites

Des microbes qui parasitent notre ventre pour encore longtemps

Des moustiques qui vous pourchassent vous et votre sang d’occidental plein d’hormones qui les attirent sans cesse.

Mais le plus grave, le plus embêtant, c’est ce que l’on n’arrive pas à éradiquer…

Tous les remèdes, les antibiotiques, les incantations vaudou n’y pourront rien pour vous retirer cela.

Read the rest of this entry »

Au Brésil, le pouce en l’air, est un art de vivre. Certaines personnes comme les indiens dodelinent de la tête, le brésilien, lui a un sourire qui ravirait tous les orthodentistes dans le monde mais surtout porte en lui cette énergie incroyable qui se résume en un geste, le pouce en l’air.

Le pouce en l’air vient avec le « todo bem », leur bonjour qui veut déjà tout dire. En France ou en Angleterre, notre familiarité nous pousse à demander aux gens comment ils vont. Au Brésil, on assume que tout va bien au contraire de l’Europe, et donc, l’usage est dire que tout est bon, ce qui est une évidence pour eux, tout comme le pouce levé.

Si les Césars romains utilisaient ce geste avec parcimonie pour gracier un combattant vaincu mais vaillant des jeux du cirque, le brésilien lui l’utilise tout le temps pour dire, c ok, tout va bien , tout est cool, la vie est belle. Tout est normal quoi, la vie est faite pour être vécue de manière heureuse, alors pourquoi rester sur des tracas, somme tout, dérisoires ?

Read the rest of this entry »

Quoi de mieux que dans la visite d’un pays que de partager un moment de vie des autochtones ?

C’est ce qui m’a été possible de faire lors de mon dernier weekend argentin dans la ville provinciale de la région de l’ « Entre 2 Rios » de Concordia pour un de leurs évènements majeurs de leur été austral, le tournoi de rugby à 7 sur sable…

La route

440 kilomètres de trajet vers le Nord du pays pour rejoindre cette ville frontalière de l’Uruguay. La route est celle du Brésil et d’Iguaçu, un axe majeur de communication entre les 2 géants sud-américains. Il est étonnant de voir à quel point cette route peut être dangereuse car après 200 kilomètres, elle passe de 2×2 voies à une voie de chaque côté. A cela il faut ajouter la conduite assez déconcertante des argentins entre les nostalgiques de Fangio et ceux conduisant leurs vieilles voitures sorties d’un film américain des années 60 ou tout droit de la saga des Gendarmes de Saint-Tropez de notre Louis de Funès national.

Read the rest of this entry »

Trek dans le Torres del Paine pas loin de la fin du monde…

80 kilomètres de trek dans des paysages de glaciers avec des couleurs incroyables…

J’en ai plein les pattes de marcher mais c’est beau. Je dois arriver à un bon mois de trek dans mon voyage.
Suite au GR Calédonien, se terminant avec plus rien à manger, le Torres del Paine ne devait en aucune mesure se passer ainsi. Mon sac fut ainsi une corne d’abondance de vivres que j’ai mis méticuleusement 4 jours et 3 nuits à tout descendre. Rien ne fut oublié, les coups de fouets énergétiques sous forme de barres ou de fruits secs, les casses pattes sous forme de saucissons et de fromages malheureusement pas de nos contrées mais aussi les coups de bambous sous forme d’une fiole de « pisco sour » pour pouvoir contempler le paysage de chaque arrivée.

Le lien vers l’album Flick’r

Read the rest of this entry »

Le marketing des routes :

Ici en Argentine, la « ruta 40 », qui s’étire du point le plus austral (le phare de Cabo Virgenes) au point le plus septentrional (Ciénaga à la frontière Bolivienne), 5244 km (ou d’Amsterdam à l’Afghanistan en distance), et un passage à 5061m d’altitude histoire de toucher à d’autres records,  avis aux amateurs…

Quelques autres routes mythiques dans notre imaginaire :

La route légendaire 66 américaine

La transaméricaine ou la panaméricaine

La transpacifique

La transamazonienne

La route de la soie

La pacific highway,

La « Great Ocean Road », la Pacific Highway et la Princess Highway en Australie et la road 4 qui traverse d’Est en Ouest

La Sunbelt Highway

Que de noms légendaires pour routard motorisé…

Read the rest of this entry »

Il fait chaud à Buenos Aires.

Il fait plus de 35° pour ce noël spécial. Buenos Aires s’est vidé mais a revêtu ses lampions pour ses sapins de Noël. « Feliz Navidad »  dans la chaleur estivale. Cela change de l’hémisphère nord et des tempêtes de neige.

Notre « white Christmas » ne sera pas sous la neige blanche mais sous la lumière intense du soleil estival.

Read the rest of this entry »

Le surf trip

janvier 10th, 2011

Comments ( 3 )

Voilà un choix de voyage différent. A partir du moment où ce type de voyage est prévu, plus rien ne compte hormis la recherche de la vague et du swell sur la plage.

Cela pourra expliquer que mon incursion au Brésil fut si peu culturelle. En gros, une traversée d’Ouest en Est du Brésil à partir de la frontière bolivienne au niveau du Mato Grosso. Il était quand même inenvisageable de ne pas faire un arrêt ou 2 sur le chemin de la plage surtout quand vous passez à côté de certains immanquables…


Un tour de Pantanal pour voir la faune et la flore et manger un piranha, passer par Bonito dont le nom résume l’étonnement suscité par le snorkelling en eaux douces transparentes et pleines de vie, et bien sûr, il n’était pas possible de ne pas faire un détour par Iguaçu pour voir ces chutes d’eau mythiques.

Le minimum syndical touristique étant fait sur le chemin, le surf trip peut commencer. Florianópolis et son ile de Santa Catarina est le lieu choisi. Le Brésil blanc, où des colonies d’allemands se sont installés au début du XXème siècle, mais surtout l’ile de Santa Catarina et ses multiples plages toutes exposées différemment à la mer, au swell et au vent.

Read the rest of this entry »

L’Autre Bolivie

janvier 3rd, 2011

Comments ( 2 )

La Bolivie est un pays magnifique perchée là haut dans la montagne. On n’y monte ou descend pas qu’à cheval sur des routes dites de la mort. On est à près de 4000 mètres tout le temps et le bolivien est un indien des tribus montagnardes parlant le quetchua élevant des lamas et faisant pousser du quinoa. Faux…enfin vrai mais pas que.

La Bolivie est une terre de contraste. Elle a, certes, pas d’accès à la mer pacifique par trop de pacifisme peut-être, ce qui lui a permis peut-être de garder ce caractère andin et plus indien que ses voisins montagnards mais elle a tout un autre versant aussi à découvrir, se terminant soit vers l’Argentine soit le Brésil et le Paraguay.

Le lien vers l’album Flick’r

Read the rest of this entry »

Le voyage en bus, tome 2

Arica – La Paz : la route d’une beauté sublime

Il y a des routes qui frôlent le sublime ou l’excellence tant par la diversité des paysages et leurs beautés que par les chiffres.

Arica est une ville portuaire de l’extrême nord chilien. Elle est une voie de communication extrêmement importante puisqu’elle relie La Paz à la mer. En 7à 8 heures de bus, nous voilà passant de la côte ouest Pacifique à La Paz à plus de 3600 mètres.

Un itinéraire qui traverse 2 parcs nationaux, Illimati côté chilien et le Sajama (la montagne de mes rêves de grimpette), une frontière traversée à plus de 4000 mètres, des paysages de désert côtiers puis des oasis au fond des vallées entourées de montagnes arides puis l’altiplano, sorte de vaste plaine entre 3000 et 4000 mètres où se trouve la Bolivie de nos images d’Epinal avec des troupeaux de lamas, de flamands roses et de montagnes à plus de 6000 mètres.

Le lien vers l’album photo Flick’r

Read the rest of this entry »

Le voyage en Bus.

Un indispensable, un obligatoire sur les chemins du monde…le bus

En Amérique du Sud où les distances s’allongent, les heures de bus se multiplient. Certains trajets sont d’une beauté à couper le souffle, d’autres sont justes bons à couper les jambes ou à faire gonfler les chevilles tant les heures se comptent en dizaines… Ainsi 60 heures pour relier l’Equateur à la Bolivie avec quelques haltes de survie au milieu.  Voici mon itinéraire, Canoa-Guyaquil puis Guyaquil-Mancora (Nord du Pérou), Mancora-Lima, Lima-Tacna côté Pérou puis Arica côté Chilien pour terminer par Arica- La Paz.

Read the rest of this entry »