Archive for juin, 2010

Où est Hué ? Là bas, au centre du Vietnam…

Ce fut la citadelle impériale de ce pays, elle en garde l’allure.

Les empereurs vietnamiens avaient des harems dépassent l’entendement, avec plus de 300 femmes. Un des empereurs s’occupait de 30 femmes par nuit.

Un festival organisé tous les 2 ans avec l’aide d’une région française, de la musique dans des lieux magnifiques, notamment la découverte de Paco Renteria, énorme guitariste flamenco aux inspirations jazzy, ambassadeur du Mexique en cette année du bicentenaire (je crois) de la révolution ou indépendance mexicaine…D’ailleurs, il a réussi l’exploit de faire lever les vietnamiens de la tribune, et même en faire danser certains aidés par des européens.

Une campagne aux alentours, pleins de tombeaux éparpillés plus royaux, les uns que les autres…

Des gens finalement plus serviables, gentils et moins accrocheurs qu’ailleurs…J’ai d’ailleurs fini avec l’impression de ne pas m’avoir fait arnaquer, ou suffisamment peu pour que cela ne me dérange aucunement.

3 heures à boire des bières avec un prof local d’anglais et entouré de vietnamiens,

Et voilà une destination qui réconcilie avec le Vietnam tel que l’on veut le voir.

On peut aussi dire cela de Hoi An, beau village préservé au bord d’une rivière côtière. Une ville de marchands, aux maisons sur 2 étages, dans des ruelles sans circulation. Une carte postale du Vietnam d’avant guerre. Forcément, c’est touristique et les prix s’en ressentent mais on a le droit à nos quantités illimitées d’images propre à notre idée de l’Asie telle que nous nous la représentons…

…ou, d’ailleurs, dans n’importe quelle ville au Vietnam

Coups de klaxon…

3000 « Hello », « motobike », « pineapple », « tissu » etc…

(Lire la suite…)

Mon arrivée au Vietnam se fait par la frontière de Tha Trang entre le Nord Vietnam et Laos pour une arrivée sur la  ville tristement célèbre pour la France, Dien Bien. (ou Dien Bien Phû, Phû voulant dire district).

Vraiment pas grand chose reste de cette épopée glorieuse pour l’autochtone hormis un musée à la gloire du communisme vietnamien, quelques tranchées sur une colline restée tristement célèbre, des vestiges comme des tanks ou armements de l’époque et un mémorial pour les combattants vietnamiens. Sans compter évidemment une colossale statue d’un style stalinien.

(Lire la suite…)

Une envie me titillait depuis longtemps…Visiter Dien Bien Phû au Vietnam, histoire de voir un lieu historique où l’armée française s’est illustrée. Ca tombe bien, la ville est limitrophe du Laos, et la frontière est ouverte depuis peu.

Mes photos sont sur ce lien…

(Lire la suite…)

Allez changeons de format….Voilà mes souvenirs de mon passage trop rapide dans ce pays baigné par le Mékong…

Bopanian!

Luang Prabang

juin 17th, 2010

Comments ( 0 )

Une ville au patrimoine de l’Unesco. Ca devrait être joli voire mignon. Vous devriez  faire « wow » à chaque coin de rue, dire c’est superbe, qu’est-ce que c’est beau…

Bah ouias, c’est le cas.

(Lire la suite…)

2 versions, 2 Vang vieng, l’anglaise et la lao


(Lire la suite…)

Tranquille, et pas trop vite. Un motto pour le Laos.

La ville de Paksé, malgré son nom, n’a rien qui vous retient à vie ici hormis peut être le nouveau supermarché des Frères Tang qui vous rappelle le 13ème arrondissement. La ville est un point de départ pour des belles régions du Sud Laos avec le plateau des Bolovens, ses champs de café, ses minorités et ses cascades, le Sud Mékong avec les 4000 iles ou la relaxation à son paroxysme avec les sites de Don Diet et Khong, les chutes du Mékong, et le temple du Wat Phu à Champassak.

(Lire la suite…)

Arriver au Laos, c’est arriver dans un nouveau monde même en venant de la Thaïlande voisine.

Le passage de la frontière est intéressant :

On débarque du Bus, pour la sortie du territoire Thaï, on passe derrière un comptoir, on prend un chemin grillagé à moitié, on passe des gens assis par terre dans ce que l’on appellerait le no man’s land puis on arrive dans la RDL, République Démocratique du Laos, c’est-à-dire un pays sous un gouvernement à parti unique du genre communiste. D’ailleurs le drapeau Laos est adossé au drapeau soviétique, tout rouge de sa faucille et marteau. Comme quoi, ce drapeau n’existe pas qu’en France.

(Lire la suite…)