Archive for décembre, 2010

Le voyage en bus, tome 2

Arica – La Paz : la route d’une beauté sublime

Il y a des routes qui frôlent le sublime ou l’excellence tant par la diversité des paysages et leurs beautés que par les chiffres.

Arica est une ville portuaire de l’extrême nord chilien. Elle est une voie de communication extrêmement importante puisqu’elle relie La Paz à la mer. En 7à 8 heures de bus, nous voilà passant de la côte ouest Pacifique à La Paz à plus de 3600 mètres.

Un itinéraire qui traverse 2 parcs nationaux, Illimati côté chilien et le Sajama (la montagne de mes rêves de grimpette), une frontière traversée à plus de 4000 mètres, des paysages de désert côtiers puis des oasis au fond des vallées entourées de montagnes arides puis l’altiplano, sorte de vaste plaine entre 3000 et 4000 mètres où se trouve la Bolivie de nos images d’Epinal avec des troupeaux de lamas, de flamands roses et de montagnes à plus de 6000 mètres.

Le lien vers l’album photo Flick’r

(Lire la suite…)

Le voyage en Bus.

Un indispensable, un obligatoire sur les chemins du monde…le bus

En Amérique du Sud où les distances s’allongent, les heures de bus se multiplient. Certains trajets sont d’une beauté à couper le souffle, d’autres sont justes bons à couper les jambes ou à faire gonfler les chevilles tant les heures se comptent en dizaines… Ainsi 60 heures pour relier l’Equateur à la Bolivie avec quelques haltes de survie au milieu.  Voici mon itinéraire, Canoa-Guyaquil puis Guyaquil-Mancora (Nord du Pérou), Mancora-Lima, Lima-Tacna côté Pérou puis Arica côté Chilien pour terminer par Arica- La Paz.

(Lire la suite…)

Aller aux Galapagos relève du mystique. Voilà un nom que tout le monde connaît, un terre d’extrême, volcanique, où se croisent des courants chauds et froids et où des espèces pour le moins bizarres vivent encore. En tout cas, une des plus bizarres reste les hommes vus que Darwin est venu ici et en est reparti avec l’idée que nous étions cousins évolués des singes tout en mangeant des tortues et en voyant des lézards aquatiques. Et d’autres choses bizarres comme cette baronne dont tous les amants moururent à la suite…

Dans le genre bizarre, mon avion devait être plein et finalement il n’était qu’au ¾ rempli. Cela vient paraît-il des places attribuées mais non vendus par des agences. Alors oui, il est possible de partir le jour même aux Galapagos en campant à l’aéroport.

Le lien vers l’album Flick’r

(Lire la suite…)