Archive for février, 2011

Alors…

Des diarrhées, des turistas, des fièvres

Des chutes qui font des entorses, des plaies ouvertes ou bien des otites

Des microbes qui parasitent notre ventre pour encore longtemps

Des moustiques qui vous pourchassent vous et votre sang d’occidental plein d’hormones qui les attirent sans cesse.

Mais le plus grave, le plus embêtant, c’est ce que l’on n’arrive pas à éradiquer…

Tous les remèdes, les antibiotiques, les incantations vaudou n’y pourront rien pour vous retirer cela.

(Lire la suite…)

Au Brésil, le pouce en l’air, est un art de vivre. Certaines personnes comme les indiens dodelinent de la tête, le brésilien, lui a un sourire qui ravirait tous les orthodentistes dans le monde mais surtout porte en lui cette énergie incroyable qui se résume en un geste, le pouce en l’air.

Le pouce en l’air vient avec le « todo bem », leur bonjour qui veut déjà tout dire. En France ou en Angleterre, notre familiarité nous pousse à demander aux gens comment ils vont. Au Brésil, on assume que tout va bien au contraire de l’Europe, et donc, l’usage est dire que tout est bon, ce qui est une évidence pour eux, tout comme le pouce levé.

Si les Césars romains utilisaient ce geste avec parcimonie pour gracier un combattant vaincu mais vaillant des jeux du cirque, le brésilien lui l’utilise tout le temps pour dire, c ok, tout va bien , tout est cool, la vie est belle. Tout est normal quoi, la vie est faite pour être vécue de manière heureuse, alors pourquoi rester sur des tracas, somme tout, dérisoires ?

(Lire la suite…)