Il y a toujours dans les images d’Epinal d’Inde, un vieux train rutilant dégorgeant de monde, crachant sa fumée noire sur des rails, vestiges d’empire, sortant d’une gare on ne peut plus victorienne.

(Lire la suite…)

Si L’inde et le Pakistan partage une chose, c’est leur rivalité basée sur l’histoire des pays ( scission Inde Pakistan à l’indépendance en 47) et sur les sports dans lesquels ils excellent… cricket et hockey sur gazon.

(Lire la suite…)

« TII » This is India !

L’expérience de la distance et de la route en Inde.

Oubliez les moyennes kilométriques, oubliez les temps estimés entre 2 points, prenez votre temps et profitez comme vous le pouvez du voyage.

Premier point : prendre un bus dans la station routière et le trouver. La meilleure solution, parlez à toutes les personnes en kaki qui sont les contrôleurs de bus et vérifiez 3 fois l’information avec eux puis dans le bus avant départ. Normalement, au moins un des contacts sortira un téléphone pour appeler un ami pour lui demander où est le bus en question et le temps pour parcourir la distance, ce qui est complètement aberrant mais « TII » …This is India….

Le quart d’heure parisien, l’heure indienne

A Paris, le fameux quart d’heure de retard qui va bien pour tout trajet, dû au trafic voire à la vie en surmenage. Pour toute estimation de distance en Inde, prenez la moyenne haute proposée et rajoutez 10%…

Pourquoi ? des arrêts improbables, des routes assez utilisées, des types de véhicule de tout âge et toute forme….

De toute façon, un trajet en bus est forcément une expérience avec la conduite indienne, « tant qu’il y a de place, on y va…. Et puis pas grave que la moto en face soit forcée d’utiliser le bas côté pour passer er ne pas trépasser. »

L’heure indienne…

Même lorsque l’on prend un bus ou une voiture privée, celui ci aura du  retard. Pour l’instant, il se situe à 45 minutes minimum, ce qui est juste « 10 minutes » pour la  personne devant nous rassurer de la venue du transporteur, …et jusqu’à 2 heures de retard que ce soit bus ou train. Souvent ces rendez-vous ont lieu dans des lieux insolites… un hôtel en bordure de ville pour rejoindre le bus privé allant à Hampi depuis Gokarna… Soyons  philosophe, This is India…

Thanjavur a été une bonne surprise sur le chemin des temples. Une grande ville, un temple dégagée et magnifique, un fort à visiter,  un magasin de tapis parce que je suis un touriste idiot… (Lire la suite…)

Si le Nord de l’inde est connu pour ces monuments, palais  et ses temples splendides, le Sud de l’Inde n’est pas en reste et est un lieu de pèlerinage des Hindouistes Indiens. D’ailleurs dans le Ramayana, l’action se passe souvent entre le Sud de l’Inde et le Sri Lanka au niveau des iles qui relient pratiquement ces 2 pays sur l’Adam’s Bridge.

(Lire la suite…)

Sans se rendre compte, il y a à Pondichérry un air rond plein de fraicheur qui nous fait sortir d’Inde. Le sentiment d’une ville plus cartésienne plus à taille humaine et plus chaleureuse. N’y voyez pas l’opposition de l’influence latine à l’anglo-saxone, mais il semblerait aussi que Goa, sur une autre côte, mais aussi tenu par les portugais a ce même rapport plus chaleureux, plus coloré. Or quand on mélange les épices indiennes à la chaleur latine, il faut croire que le mélange est plus agréable et plus facile à assurer qu’un sucré salé anglo-orthodoxe relevé au curry.

(Lire la suite…)

Mamallapurum

février 17th, 2010

Comments ( 0 )

Une grosse heure de Chennai, le premier stop sympa…Une station balnéaire avec des temples… Quoi de mieux que de se donner une excuse culturelle pour rester sur une belle plage. Donc un stop avec des temples connus dont un donne directement sur la mer. Le vent marin pour visiter, pour se ressourcer et méditer. D’aileurs en regardant bien une des mes photos, on verra un yogi qui a trouvé un bel endroit pour méditer. Un gros rocher dans sur la plage sur lequel lèchent les vagues avec une vision sur le « Shore temple »… Voilà une recette gagnante et les touristes ne s’y trompe pas…D’ailleurs, beaucoup d’hôtels ou de restaurant ici sont tenus par des couples mixtes franco-indiens. On dira que le français a du goût pour trouver les beaux endroits.

Les photos sur Flick’r

Madras ou Chennai ?

février 17th, 2010

Comments ( 0 )

Arrivée à 2h00 du matin ne donne pas une vraie vue d’une ville…

Alors arrivée à Chennai ou Madras selon que l’on est Pro ou con Dravidian devient une question essentiellement rhétorique surtout lorsque son anglais ne permet pas de comprendre l’anglais tamoul du sud de l’inde voire de tenir une conversation Tamoul-anglais.

(Lire la suite…)