Alors…

Des diarrhées, des turistas, des fièvres

Des chutes qui font des entorses, des plaies ouvertes ou bien des otites

Des microbes qui parasitent notre ventre pour encore longtemps

Des moustiques qui vous pourchassent vous et votre sang d’occidental plein d’hormones qui les attirent sans cesse.

Mais le plus grave, le plus embêtant, c’est ce que l’on n’arrive pas à éradiquer…

Tous les remèdes, les antibiotiques, les incantations vaudou n’y pourront rien pour vous retirer cela.

Comme disait La Fontaine dans les animaux malades de la peste. « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés»

Ce mal s’attrape comme un virus, il est dans l’air, il est autour de soi, certains ne l’attraperont jamais, certains en seront immunisés, certains vont l’attraper et guérir sans aide extérieure juste en s’arrêtant, ce qui est rare comme dans la cas de la peste noire, il y a ceux qui vont essayer de s’en débarrasser…

Et surtout, il y a ceux qui ne pourront jamais s’en débarrasser. J’en fais partie.

Satané virus du voyage…

2 Comments to “C’est grave docteur ?”

  1.  Alejandro Fidalgo said on

    Así es !

  2.  Marco said on

    yep j’ai connu ça aussi.
    fais attention à la routine si elle revient, c’est une fâcheuse aussi

Leave a Reply