SI le choix de l’arrivée de la seconde étape en altitude a mis du temps à se dessiner, c’est que les 2 possibilités semblaient correspondre au profil.  Des champs des thés et épices à foison ….

Alors Munnar plus au Sud ou Ooty (ou Ootacamund ou Udhagamandalam) plus ou Nord.

Devant ce choix cornélien, un réflexe pavlovien ou rationnel m’a dicté le chemin à suivre. Une ville avec un nom simple ou une ville à 2 noms compliqués plus diminutif !

Et voilà comment je me retrouve partant pour Munnar, ville de thé et épices mais aussi de lune de miel indienne (un peu comme Kodai avec ses paysages romantiques !).

Finalement, je retiens l’idée de la lune de miel dans ce lieu… 500 roupies une chambre avec balcon et vue sur le soleil couchant sur des collines de champ de thé, des restaurants pur veg, une musique indienne au kilomètre avec des femmes à la voix toujours dans les aigus.

Enfin une bonne idée de premier voyage conjugal bien loin des habituelles maisons sur pilotis sur faites de Polynésie ou de Seychelles ou autres lieux paradisiaques où il n y a que l’eau à perte de vue! Voilà du concret avec du romantique !

Munnar (1600 mtres) s’est développé sous l’impulsion d’écossais qui se trouvaient ici comme à la maison et ont donc décidé de planter des théiers histoire de pouvoir faire le break de 4 heures. Bien leur en a pris puisque toutes les montagnes aux alentours jusqu’à 1800-mètres environ sont couvertes de ces arbres devenus arbustes par la volonté des planteurs.  En dessous des ces hauteurs, d’autres épices prennent le relais comme la cardamone ce qui donne d’autres type de végétation et de paysages notamment avec leur arbre anti serpent.

Alors pour l’histoire, le thé se récolte environ tous les 15 jours selon la période de l’année et sont coupées seulement les 3 dernières feuilles. Alors si je me souviens bien du propos de mon guide, les 3 feuilles servent à l’élaboration de toutes les sortes de thé (noir, vert, rouge, blanc) mais la dernière petite feuille n’a pas de caféine donc cette feuille servira pour le thé blanc.

Après tout est une question de séchage et de transformation post récolte.

Ici avant c’était Taitley’s, je crois, maintenant le grand frère Tata… Les conditions des récolteurs de thés sont paraient-ils bonnes ou pas si pires que ça… Malgré un salaire bas, et une prime au kilo (au-dessus de 27 par jour.. Ils tournent à 40 je crois par jour), les salariés ici, ressemblent un peu à nos miniers  de l’époque avec la compagnie qui propose tout, des maisons à louer à des prix modiques, des facilités, des écoles et hôpitaux etc… Finalement, ils ne sont pas les plus malheureux.

Et le thé ne s’en porte pas plus mal…

3 Comments to “Munnar, thés épices !”

  1.  http://%/bvyfdee said on

    … trackback …..

    R¨¦elles succ¨¨s vient petit portions jour apr¨¨s jour. Vous devriez prendre plaisir ¨¤ la vie jour apr¨¨s jour peu tr¨¦sor doudoune moncler http://www.jainspace.com/blogs doudoune moncler Il a un tr¨¨s puissant chose dans la mesure du succ¨¨s…

  2.  http://%/bvyhrda said on

    … trackback …..

    Tr¨¨s bonne morceau de contenu , c’est-¨¤-dire semblable ¨¤ un site web que j’ai. Veuillez tester les un jour et n’h¨¦sitez pas s’¨¦carter m’a comenet sur elle et dire me ce que vous pensez. moncler http://doudouneclive.beeplog.com/ doudoune moncl…

  3.  http://%/vdwweec said on

    … trackback …..

    Superbe morceau de contenu mat¨¦riel, c’est tr¨¨s semblable ¨¤ un site Web que j’ai. Veuillez tester les quelque temps et n’h¨¦sitez pas abandonner m’a comenet sur elle et dire me ce que vous pensez. moncler http://johnforhost.ayubd.com/ doudoune m…

Leave a Reply