2 versions, 2 Vang vieng, l’anglaise et la lao


L’anglaise : tubing (en gros, une descente de rivière dans une chambre à air de camion en s’arrêtant dans les haltes restauratrices et réparatrices éthyliques) le long de la rivière, arrêt dans le bars et sauts depuis les toboggans ou plongeoirs après avoir bu une Beer Lao ou un bucket de whiskey local au red bull avec de la musique entrainante.

On parle l’anglais des « freshers », c’est-à-dire des anglais qui rentrent en première année à l’université mais au moins, donnons leur le mérite de savoir s’amuser en faisant la fête tout ensemble de la même façon… on fait comme à la maison mais ici au Laos, c’est plus drôle et plus chaud même si après, ils vont dire avoir visité le pays.

Le reste du temps, on peut récupérer de son « hang over » en se tapant l’intégrule nulle des Friends (8 saisons, 40 épisodes, 24 minutes… à vous de calculer combien de temps dans le même bar pour l’intégralité des aventures), ou d’autres séries qui passent à longueur de boucle de DVD. Ou alors, on peut aussi partir sur les menus joyeux « happy » pour passer du temps dans l’autre dimension, ou « l’outer space » grâce à des produits naturels.

La Vang Vieng lao s’appelle paraît-il, le Ha Long du Laos ou s’apparente à un Ha Long terrestre. Des montagnes de formation karstiques à perte de vue, des paysages magnifiques à voir en vélo ou moto, des caves à explorer, des baignades à tenter, du kayak à essaimer, des escalades à gravir. De quoi passer des journées perdu dans cette immensité en revenant le soir avec une banane naturel ou en ayant « grave kiffer ou tripper » sans adjuvant naturel psychédélique.

A vous de faire votre choix, entre le repos, la fête jour et nuit, la défonce, la nature, les activités extérieures sportives.

Aucun choix n’est exclusif et prend le pas sur l’autre et les combinaisons sont possibles à partir du moment où l’on sait où l’on va et ce que l’on va y faire…Un Laos à lui tout seul

PS :  J’ai essayé de tout faire sauf la défonce, pas trop mon truc et pas le temps… Au bout du compte, j’ai choisi la défonce, mais sur une chute, (oreille et bouche…). Au moins j’ai réussi ou eu le mérite de me rater assez rapidement dans une de mes réceptions dans l’eau, du coup, il y a eu plus de repos que prévu…et beaucoup moins de fête et d’alcool lao…Pas forcément plus mal.. Ah oui, peau défoncé par le soleil aussi sur une sortie vélo de 2-3 heures qui s’est transformée en sortie de 7 heures…

One Comment to “Vang Vieng upon Thames or Vang Vieng on Nam Song ?”

  1.  Elaina Vannest said on

    I like your site.

Leave a Reply